Q.A.G assemblée Nationale
L'équipe du forum souhaite faire découvrir le forum à un "public" plus large en faisant de la publicité. Nous vous invitons à vous rendre dans la section "Fonctionnements et Mentions".

Merci.
_Legemmois44

Les Skinhead

Aller en bas

Les Skinhead

Message  Redneusk le Ven 26 Juin - 18:11

petit recaputilatif pour les incultes , les curieux et ceux qui veulent approfondir mais qui ont la flemmen d'aller sur wikipedia^^ voila un petit résumé: (made in wikipedia)

La mode skinhead est partie du Royaume-Uni, mais en s'étendant au
reste du monde elle a connu des adaptations importantes et une
diversification.
Il est donc hasardeux d'utiliser l'expression « mouvement skinhead »
sans autre précision, puisqu'elle impliquerait une union des skinheads,
ou au moins une identité commune. Il n'y a plus, loin s'en faut, ni
unité, ni communion entre tous ceux qui se réclament de l'identité
skinhead depuis la fin des années 1960.
Néanmoins, dans son acception moderne, skinhead s'applique à un mouvement de jeunesse né à la fin des 60'S au Royaume-Uni. Tout part de la rencontre des rude boys, jeunes noirs d'origine Jamaïcaine, et des hard mods, jeunes blancs fans de scooters et de soul music.
Dix ans plus tard les skinheads Antiracistes dénient aux skinheads d'extrême-droite le droit de s'appeler skinheads et les qualifient de boneheads
(littéralement « crânes d'os », ce qui familièrement signifie
« crétins » et a le sens en français de « tête de nœud »). À l'inverse,
les skinheads d'extrême-droite se considèrent comme les seuls skinheads
authentiques et nomment les skinheads antiracistes redskins (littéralement « peaux rouges », c'est-à-dire « communistes »).
Certains prétendent que les premiers skinheads se sont tondus les cheveux pour se distinguer des Hippies.
On raconte encore que beaucoup étaient ouvriers, donc obligés de porter
les cheveux courts en raison des normes de sécurité. Plus probablement,
il s'agit d'un moyen pour échapper à la police montée lors des émeutes
ou des bastons. Ces explications nombreuses alimentent la mythologie
skinhead : les skinheads ne veulent pas ressembler à des hippies, les
skinheads sont issus de la classe ouvrière, les skinheads aiment se
battre et détestent la police.

Le look skinhead se standardise vite : cheveux courts (tondus ou coupés
courts, mais rarement rasés à blanc à cette époque), favoris, poloshirt Fred Perry, chemise à carreaux de marque Ben Sherman, bretelles, blue-jean style Levis coupé court ou pantalon ajusté type sta press (rejet des pattes d'éléphant), chaussures Doc Marteens, rangers ou baskets, blouson style Bombers Jacket,
harrington ou encore donkey jacket (manteau de docker), écharpe de son
club de football préféré... Les jeunes filles portent des vêtements
similaires et affectionnent la mini-jupe. La coupe de cheveux typique
des skinhead girls, dite chelsea (cheveux tondus avec une
frange longue sur le devant et quelques mèches longues dans le cou)
apparaît à la fin des années 1970 seulement.
Le blouson harrington, porté par les mods, puis les skinheads et enfin
les punks, n'est pas une marque mais un type de veste légère en toile
de coton unie doublée de tissus à carreaux écossais (tartan)

En 69,
un véritable raz-de-marée skinhead envahit le Royaume-Uni. Cette
contre-culture devient soudain très à la mode et unit les jeunes des
quartiers ouvriers, tant blancs que noirs. Les skinheads écoutent de la
soul, du rythm'n'blues (des labels Stax, Motown ou encore Chess
records), du mod's beat (soul-rock britannique des Who et autres Kinks ou Small Faces), mais surtout du Ska , du rocksteady et du reggae avec des artistes noirs venus des Caraïbes tels Symarip(Pyramyds), Laurel Aitken , Desmond Dekker et même les Skatalites, les Upsetters, Jimmy Cliff ou Bob Marley,
les Wailers... Le reggae et le rocksteady, bien plus que le ska presque
passé de mode en 1969, apparaissent comme le son skinhead par
excellence. Pour les puristes, on parle alors, de reggae one drop ou encore de early reggae. Un terme sera d'ailleurs forgé au début des années 1980 pour qualifier le son des années 69-71 : le skinhead reggae. Dans la tradition mod, les skinheads aiment danser. Ils rivalisent de pas de danse compliqués pour frimer lors des discoes,
l'équivalent des « boums » françaises. Les chansons parlent de leur vie
quotidienne : émeutes, difficultés de la condition ouvrière ou de la
condition noire, problèmes de tous les jours, contestation sociale,
mais aussi sexe, danse et football

Cette première vague skinhead est donc avant tout une mode et un style
musical et vestimentaire largement méconnus hors du Royaume-Uni. Il n'y
a pratiquement pas de skinheads à cette époque en Europe continentale
ou en Amérique du Nord. Seuls certains adolescents émigrés à cette
époque en famille en Australie et au Canada exportent le style hors de
Grande-Bretagne. Tout au plus la mode vestimentaire skinhead a-t-elle
quelques échos pendant les évènements de mai 68 en Europe continentale.
De manière amusante, dans le film « Tout le monde il est beau, tout le
monde il est gentil » (1970), l'acteur Jean Yanne
porte pendant quelques séquences une tenue inspirée par la mode
skinhead : jean serré à revers, blouson ajusté de la même étoffe,
rangers, cheveux plaqués et favoris. Pour la plupart des journalistes
britanniques les skinheads ne sont qu'une nouvelle sorte de voyous
incontrôlables (à l'époque la France a ses blousons noirs). Le
mouvement n'est pas politisé

Après 1971, l'esprit skinhead ne disparaît pas pour autant et survit à travers les suedeheads puis les smoothies (ces derniers portent les cheveux assez longs). Les deux adoptent le style bootboy
lorsqu'ils descendent dans la rue : blue jean retroussé, Doc Marten's
montantes, bretelles... C'est le style vestimentaire arboré dans le
film de Stanley Kubrick Orange Mécanique. Coïncidence troublante, les jeunes décrits dans le roman d'Anthony Burgess
dont s'inspire le film arborent déjà cet uniforme plus de dix ans
avant. L'œuvre est violente mais le message est plus subtil qu'il n'y
paraît : une critique des théories comportementalistes et une
caricature des aspects les plus ridicules des sociétés modernes. À la
suite, ce film constituera une source d'inspiration pour de nombreux
groupes skinheads, contribuant à forger l'image du jeune rebelle
violent, incontrôlable mais cyniquement lucide
Profitant de l'explosion médiatique punk en 1977, les skinheads et même les mods réapparaissent et se mêlent aux punks. Ils sont alors peu nombreux, noyés dans la masse punk.

Après 1979 cependant, le punk-rock n'a plus la faveur des médias de masse et le look punk se radicalise : les punks deviennent not dead
(de l'expression « punk's not dead », "le punk n'est pas mort"). C'est
l'époque où apparaissent blousons cloutés et crêtes iroquoises
colorées. Cependant beaucoup de punks de la première vague adoptent le
style skinhead, ce qui passe à la fois comme un retour aux sources et
une radicalisation. Le mouvement skinhead connaît une nouvelle heure de
médiatisation.
Ces nouveaux skinheads écoutent ou jouent du street punk et de la Oï!,
c’est-à-dire une forme violente et radicale de punk-rock. On retrouve
dans cette musique la base du punk-rock, mais aussi l'influence des
chants de supporters de football et le style glam-rock dansant du début
des années 1970. Cette musique doit susciter chez le jeune auditeur (et
surtout le spectateur des concerts) l'envie de danser, de pogoter, mais
aussi de reprendre les refrains en chœur, de se mêler aux autres dans
une communion de rock, de bière et de sueur. Oi!, en argot cockney, est la contraction de l'apostrophe : Hey you !.
Cette époque connaît aussi un revival rocksteady, ska et skinhead reggae qui contribue à populariser le style skinhead avec des groupes comme Madness,The Specials ,Bad Manners ou The Selecter de chez Two Tone Records. Ces musiciens adoptent un style vestimentaire plutôt modernist ou hard mods, mais le public, comme nombre de musiciens de ces groupes, sont largement skinheads.
Mais en 1979, contrairement à 1969, la très grande majorité des
skinheads sont blancs. C'est aussi de cette époque que date l'habitude
de se raser les cheveux, et la musique Oi! de cette époque est souvent
qualifiée de closed shave (rasée de près). Le slogan ACAB (all the cops are bastards,
"tous les flics sont des bâtards") fait son apparition. Dès 1979 la
mode skinhead dépasse le Royaume-Uni et touche l'Amérique du Nord et
l'Europe de l’Ouest (en France la première compilation skin-punk Chaos
sort en 1982). C'est une contre-culture particulièrement vivace dans
les années 1980, même si elle n'attire pas la majorité des jeunes.


Cette seconde époque skinhead est aussi marquée par la récupération
politique du mouvement. C'est déjà l'extrême-droite qui cherche à
s'implanter. À la fin des années 1970, l'extreme droite britannique ( National Front)
s'implante parmi les jeunes punks et skinheads blancs issus
généralement des classes sociales les plus défavorisées et en situation
de marginalisation. Les provocations de quelques punks, comme Sid
Vicious qui arborait souvent un t-shirt à croix gammée, ont fait penser
à certains que les vrais rebelles étaient les nazis.

Écœurés par cette récupération de leur contre-culture et fidèles à
leurs racines métisses, les skinheads antiracistes se regroupent à
partir de 1979-80 dans Skinheads Against the Nazis (SAN, impulsé et
contrôlé par le Socialist Worker's Party, trotskiste), puis au sein des SHARP (SkinHeads Against Racial Prejudice,
mouvement fondé à New York vers 1987 à partir de l'expérience depuis
1985 d'un groupe de skinheads et boot-boys de Cincinnati appelé Baldies
Against Racism)
Certains skinheads anti-racistes sont engagés au sein du SWP, Socialist
Worker's Party, organisation marxiste révolutionnaire trotskiste qui
organise de grandes grèves à partir de 1980 en réaction à la politique
libérale du gouvernement Thatcher (remise en cause d'acquis sociaux,
restructurations douloureuses dans l'industrie et les mines...). Ils
sont appelés reds (rouges) par les nationalistes qui les
accusent de vouloir faire basculer l'Occident dans la sphère
soviétique. Certains sont effectivement trotskistes, donc communistes,
mais opposés à l'URSS.

Les Skinheads d'extrême gauche



Les Redskins


A l'origine, il s'agit d'un groupe de soul-rock britannique The Redskins(fin 70's/première moitié 80's), dont plusieurs membres appartenaient au Socialist Workers Party et en étaient des permanents.
En France, les premiers redskins sont portés par l'émergence de la scène dite du Rock Alternatif, représentée par Berurier Noir, Nuclear Device, Ludwig Von 88
(qui a introduit "88" dans le nom de son groupe ironiquement pour faire
grincer les dents des néonazis), Babylon Fighters, LKDS, Laid
Thénardier... et sont popularisés par les luttes étudiantes de l'hiver
86 contre les skinheads d'extrême-droite. Ils affichent un look
empruntant autant aux skinheads qu'aux tribus "rock" en général (Punks, Mods, Psychobillys...).

Fondé à New York au tout-début des années 1990, le RASH (Red and
Anarchist Skinheads), surtout européen et, depuis quelques années
latino-américain, regroupe d'anciens redskins de la première vague et
de nouveaux skinheads engagés à l'extrême-gauche, parfois issus de la
mouvance SHARP, le premier groupe Rash étant issu du SHARP new-yorkais
et de l'Anti Fascist Action. Ses membres considèrent leur
appartenance au mouvement skinhead comme un complément de leur
engagement militant, le skinhead devenant une forme d'idéal
ouvriériste, mais l'inverse est parfois vrai : certains skinheads
« sentimentalement » ou culturellement de gauche, mais sans engagement,
deviennent militants par les fréquentations, la formation ou
l'acquisition expérimentale au sein de bandes et groupes où sont
présents des militants du RASH.
Le sigle Rash apparaitra tout d'abord au Havre puis Bordeaux autour
des rédacteurs du fanzine Shaven Republic (ou RASH est décliné en Red
Action Skin Head), pour ensuite s'implanter à Paris. La plupart des
skinheads RASH en France, gravitent autour de : l'Union anarchiste, la
Fédération anarchiste, the Anarchist Black Cross, l'Organisation
communiste libertaire, la Confédération nationale du travail
(anarcho-syndicaliste), la Ligue communiste révolutionnaire, le réseau
No Passaran (issu du SCALP) et différents groupuscules trotskistes ou
guévaristes, voire, marginalement, post-maoïstes... Ce mouvement
revendique un antiracisme viscéral et un antifascisme radical et joue
parfois, selon les villes, la surenchère vis-à-vis du SHARP, tantôt
considéré comme un allié, tantôt comme un concurrent (mais pas comme un
ennemi). Les thèmes de la lutte des classes, de l'urgence
révolutionnaire ou de l'internationalisme sont récurrents. Un slogan
des skinheads rash est : « Pas de guerre entre les races, pas de paix
entre les classes ».


Il faut retenir que les premiers skinheads sont apparus à la fin des
années 1960 au Royaume-Uni et qu'ils n'étaient en aucun cas des
militants politiques ou syndicaux. Leurs points communs étaient leur
origine sociale modeste, leur amour de la musique noire, en particulier
jamaïcaine, et leur goût pour la bagarre. Cette mode rassemblait aussi
bien des blancs que des noirs.


Aujourd'hui les skinheads sont nombreux à travers le monde, mais
profondément divisés tant par leurs références musicales que leurs
attaches idéologiques.
avatar
Redneusk
+50 Posts
+50 Posts

Messages : 94
Date d'inscription : 02/06/2009

Vie du forum
Respect:

http://antifastnaz.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Skinhead

Message  Legemmois le Ven 26 Juin - 19:15

Où bien dans le Film Anti-fa Chasseurs de Skins : Un récapitulatif de la Culture SkinHead / RedSkins ...

Que je conseillerais d'ailleurs Wink

_________________
LIGER ATLANTEL = BREIZH
Anarchy & Autogestion !
avatar
Legemmois
Equipe du forum
(Administrateur)

Equipe du forum(Administrateur)

Messages : 98
Date d'inscription : 27/05/2009
Age : 67
Localisation : Nantes - (44) - Breizh

Vie du forum
Respect:

http://assemblee-nationale.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Skinhead

Message  Blackred le Dim 28 Juin - 22:47

Anti-fa chasseur de skin resume a peu pres bien oui... Au debut juste une histoire de look de bande puis des mouvements qui ce sont construit peu a peu par rapport au look skinhead. En france en tout cas.
avatar
Blackred
+100 Posts
+100 Posts

Messages : 119
Date d'inscription : 02/06/2009

Vie du forum
Respect:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Skinhead

Message  Redneusk le Lun 29 Juin - 0:17

pas seulement en France j'ai été etonné d'aprendre qu'un grand nombre de skinhead antifa existe en Malaisie , Chili , Colombie et Indonesie!
avatar
Redneusk
+50 Posts
+50 Posts

Messages : 94
Date d'inscription : 02/06/2009

Vie du forum
Respect:

http://antifastnaz.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Skinhead

Message  Blackred le Lun 29 Juin - 10:19

Surement oui ^^ le combat skinhead est universelle ce n'est pas un mouvement occidental. Avez vous vu "sur les pavés" ?
J'ai du mal a percevoir un reportages creer par des militants anti-systeme, qui soit vendus a la fnac ou a virgin .... Je ne vois pas la coherence.
De plus je trouve tres bien le reportages antifa-chasseur de skin mais, ce considerer comme un peu des guerriers n'est ce pas contradictoire avec la pensée anti-militariste ?
avatar
Blackred
+100 Posts
+100 Posts

Messages : 119
Date d'inscription : 02/06/2009

Vie du forum
Respect:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Skinhead

Message  Redneusk le Lun 29 Juin - 21:21

Sur les pavée c'est de la merde! nul a chier grosse propagande ! j'ai parlé avec des gars de l'époque qui te raconterons que batskin allai plus souvent se réfugier dans les commissariat que n'importe qui!
ensuite être anti militariste ce n'est pas être pacifiste! le militarisme , c'est le fait de se battre pour les interet de l'état alors que nous sommes pour la guerre ! la guerre de classes , la derniere...
avatar
Redneusk
+50 Posts
+50 Posts

Messages : 94
Date d'inscription : 02/06/2009

Vie du forum
Respect:

http://antifastnaz.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Skinhead

Message  Blackred le Lun 29 Juin - 22:07

D'accord comment tu trouves "anti-fa chasseur de skin" alors ? t'y crois que c'etait des gueriers a ce point la ?
avatar
Blackred
+100 Posts
+100 Posts

Messages : 119
Date d'inscription : 02/06/2009

Vie du forum
Respect:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Skinhead

Message  Redneusk le Lun 29 Juin - 22:13

a vrai dire je connais quelque uns des mecs que l'ont voit dans le reportage et c'est sur que certains truc sont un peux exagérer... mais ils ne parlent que des victoires normal!
avatar
Redneusk
+50 Posts
+50 Posts

Messages : 94
Date d'inscription : 02/06/2009

Vie du forum
Respect:

http://antifastnaz.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Skinhead

Message  Redneusk le Mar 30 Juin - 10:50



voila justement un groupe de RASH de Colombie
avatar
Redneusk
+50 Posts
+50 Posts

Messages : 94
Date d'inscription : 02/06/2009

Vie du forum
Respect:

http://antifastnaz.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Skinhead

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum